La lucidité et le réalisme de Michel Poniatowski

En France comme ailleurs, les faits lui donnent de plus en plus raison

Ancien ministre de l’Intérieur de Giscard d’Estaing de 1974 à 1977, Michel Poniatowski dans son livre-testament intitulé « Que survive la France » (1990) fit preuve d’une lucidité surprenante.

Que survive la FranceEn France comme ailleurs, les faits lui donnent de plus en plus raison.

Dans son ouvrage, il parle notamment des conséquences de l’immigration de masse musulmane :

  • Une démocratie et une liberté d’expression en péril
  • Les méfaits du multiculturalisme
  • La mise en place de sociétés parallèles au sein de la société d’accueil
  • La culture de la société d’accueil mise en péril en raison de notre manque de lucidité conjugué à notre passivité
  • Vers des lendemains qui chantent ?
  • Aurons-nous le courage de défendre nos valeurs fondamentales et notre culture ?

Lire la suite »

Quel dialogue possible avec l’islam du Coran ?

Le courage de regarder la vérité en face

CoranDans cet article, François Sweydan livre ses observations et réflexions à propos de l’ouvrage de Pascal Raines intitulé « Quel dialogue possible avec l’islam du Coran? ».

C’est l’expérience de travail de l’auteur en milieu hospitalier qui l’a conduit à vouloir faire la lumière sur la nature réelle de l’islam et du coran.

Un ouvrage très fouillé qui a reçu l’assentiment d’universitaires islamologues et spécialistes de l’islam.

Dans cet article, il est notamment question …

  • … du texte coranique, avec ses multiples incohérences et contradictions.
  • … du visage de Dieu qui se dégage du coran, qui est radicalement différent de celui du judaïsme et du christianisme.
  • … de la théologie du djihad qui repose sur un coran conquérant et guerrier, tout particulièrement dans les sourates attribuées à la période médinoise.
  • … de la stratégie du mensonge (taqiya) autorisé voire recommandé, tant chez les sunnites que les chiites, afin de duper les non-musulmans.
  • … de la possibilité (ou non) de réforme du coran (et par le fait même de l’islam).
  • … du mythe du soufisme et du faux espoir qu’il entretient relativement à une possible réforme de l’islam.

Il est plus important que jamais de savoir regarder la vérité en face, non-musulmans comme musulmans, afin de reconnaître qu’il y a réellement un problème dans les fondements mêmes de l’islam.

La paix étant à ce prix : il faut savoir se libérer de textes nocifs qu’on a faussement sacralisés.

Lire la suite »

La nature totalitaire de l’islam

La charia entend contrôler tous les aspects de la vie humaine

L’islam est certes une religion… cependant, ce n’est pas seulement que cela…

Tel qu’il se pense à grande échelle, et ce, depuis plus de 1000 ans, l’islam est…

  • … une manière de vivre englobante
  • … une culture et une civilisation à part entière
  • … un système politico-religieux (charia) suprémaciste

TotalitarismeLa charia (loi islamique) touche autant les pratiques cultuelles que la vie privée, familiale, sociale, économique ou politique. Il n’y a pas d’aspects de la vie personnelle ou publique qui ne soit inclus dans la charia.

L’islam est donc essentiellement un système normatif qui crée une identité spécifique et une entité politique (oumma).

Comme l’affirment S. Solomon et E. Alamqadisi (deux ex-musulmans et spécialistes de la charia) « L’islam est un système englobant (whole encompassing system) : un système socio-politique justifié par une terminologie religieuse, réglementant tous les aspects de la vie de ses adhérents, leurs relations, de même que les relations avec ceux qui ne partagent pas leur foi. »

De plus, selon la perspective musulmane, ce ne sont pas seulement les musulmans qui doivent se soumettre à la charia, mais bien l’humanité tout entière, d’une manière ou d’une autre.

Lire la suite »

Brexit : ce que signifie le rétablissement de notre liberté

Pourquoi une majorité d’Anglais ont rejeté l’Union européenne

Denis MacEoin est rédacteur en chef du Middle East Quarterly, une revue internationale consacrée à l’étude des politiques, des religions et des sociétés du Moyen-Orient. Il a récemment écrit un rapport sur la littérature haineuse islamique circulant en Grande-Bretagne.

Dans ce clip, il explique pourquoi une majorité d’Anglais ont rejeté l’Union européenne.

LondresSelon lui, les Anglais ont voulu reprendre en main leur destin et protéger une identité culturelle historique menacée par l’immigration musulmane et par les lois et règlements adoptés à l’étranger (Bruxelles) sans considération pour cette identité.

Les sondages révèlent que nombre de musulmans rejettent les valeurs et le mode de vie des sociétés occidentales et appuient la charia (loi islamique).

Il n’est donc pas étonnant que le Royaume-Uni (tout comme l’ensemble des sociétés modernes) doive faire face à un grave problème d’intégration des communautés musulmanes, dominées par une vision ségrégationniste, communautarisante, suprématiste et impérialiste reposant sur le clivage coranique « fidèle/infidèle ».

Un musulman qui respecte la charia n’est pas du tout encouragé à s’intégrer, bien au contraire. Il se croit obligé d’affirmer une identité faite d’interdits, d’obligations et de tabous qui circonscrivent un « NOUS » prétendument supérieur aux « nous des infidèles » contre lesquels une violence « légitime » peut s’exercer puisqu’elle serait commandée par Allah lui-même.

Trevor Phillips (ex-président de la commission des droits de la personne, président de la commission de l’égalité raciale et l’un des principaux défenseurs du multiculturalisme) a dû à son tour reconnaître l’échec de l’intégration de nombre de musulmans :

« Pendant longtemps, j’ai cru que les musulmans européens se comporteraient comme les immigrants qui les ont précédés, qu’ils abandonneraient leurs coutumes ancestrales, qu’ils pratiqueraient leur religion discrètement et se fonderaient graduellement dans la diversité identitaire de l’Angleterre. J’aurais dû être plus clairvoyant. »

Lire la suite »

Djihadisme et doctrine musulmane

Chercher à comprendre ce qui se passe

Personnes en deuil à OrlandoOmar Mateen, le musulman djihadiste qui a tué des homosexuels dans un bar d’Orlando, a notamment trouvé toutes justifications à son agression dans la doctrine musulmane la plus orthodoxe.

Cette doctrine est enseignée à grande échelle dans le monde musulman et maintenant en Occident, dans des mosquées ou centres islamiques.

Quelques mots à propos de cette doctrine au sujet de l’homosexualité :

  • Le coran condamne l’homosexualité (mais ne préconise aucune peine précise).
  • Cependant, plusieurs hadiths (paroles ou actions attribuées à Mahomet) décrètent la mise à mort des homosexuels. Or ces hadiths constituent le fond de la charia (loi islamique).

Le djihadiste qui interroge la charia y trouvera toutes les “raisons” pour tuer les kouffar (non-musulmans), les apostats (ceux qui quittent l’islam), les homosexuels, les femmes adultères, etc.

Pourquoi sommes-nous en train de reculer face à l’islam conquérant en Occident ?

Nous reculons parce que nous tentons de trouver des excuses, de « bonnes raisons » (politiquement correctes) à l’agressivité musulmane au lieu de chercher les « vraies raisons » qui poussent les djihadistes à commettre les pires atrocités.

On invoquera la pauvreté, le problème des armes à feu, les troubles mentaux des agresseurs…. mais rarement les croyances des djihadistes.

Lire la suite »

Massacre à Orlando : l’assassin fréquentait assidûment la mosquée

Pendant ce temps, on chante toujours le même refrain …

Un trait commun à tous les terroristes djihadistes est l’observance stricte et fervente de l’islam. Et pourtant, ce fait est rarement pris en considération ou mentionné par les « analystes » et « experts ».

De plus, vous avez peut-être remarqué que …

… chaque fois qu’il y a des actes de terreur commis par des musulmans qui affirment agir au nom de l’islam en se référant aux textes dits « sacrés » …

Têtes dans le sable… une armada de musulmans et de non-musulmans se constitue pour dissocier la doctrine musulmane des méfaits commis (dans le but de nous convaincre que cela n’a rien à avoir avec l’islam, religion de paix…!)

Une autruche qui se met la tête dans le sable ne saurait mieux faire …

Est-ce que les autorités américaines ont pris le temps d’examiner ce qui s’enseigne réellement dans l’Islamic Center of Fort Pierce ?

Parions qu’elles vont plutôt croire les déclarations des imams qui peuvent mentir « en toute bonne conscience » quand c’est pour la défense et l’avancement de l’islam, conformément à la doctrine islamique de la taqiya.

Lire la suite »

Le droit et le devoir de critiquer certaines idéologies

Car il en va du bien de l’être humain

Platon et AristoteDe tout temps, des visions idéologiques ont eu des conséquences désastreuses, car elles ont incité des êtres humains à faire du tort à leurs semblables pour faire triompher des idées.

Des idéologies néfastes et dangereuses. Des idéologies se fondant parfois sur des croyances “religieuses”. Bref, des idéologies néfastes, parce que contraires aux aspirations les plus fondamentales des êtres humains.

Des exemples ?

  • Le nazisme
  • Le communisme
  • Le Ku Klux Klan
  • La croyance chez les religions précolombiennes (Aztèques, Mayas…) voulant que l’on fasse des sacrifices humains afin de conjurer les calamités et s’attirer la bénédiction des dieux

La charia (loi islamique) constitue l’une de ces idéologies qui se retournent contre l’être humain.

Lire la suite »

La taqiya ou l’art de la duperie

« Un Occidental averti en vaut deux … »

Idéalement, le monde humain devrait être un monde de parole et de confiance, un monde où l’on puisse s’appuyer sur une parole donnée.

Malheureusement, l’histoire nous apprend que tout être humain ou toute idéologie n’est pas à la hauteur de cet idéal.

À titre d’exemple, Adolf Hitler parlait de paix alors qu’il se préparait à la guerre.

MensongeL’humanité a payé un fort prix pour avoir refusé de prendre au sérieux le « Mein Kampf » d’Adolf Hitler, ainsi que les nombreux gestes (avant même la Deuxième Guerre mondiale) qu’Hitler posa, qui indiquaient que l’idéologie nazie était beaucoup plus que des mots sans réelle portée.

Or étonnamment, les hadiths (paroles et actions attribuées à Mahomet) rapportent que le prophète désigné de l’islam savait également faire preuve de tromperie pour arriver à ses fins.

De ce « modèle » proposé par le coran est née la doctrine de la taqiya, où la tromperie est justifiée dans le but de faire avancer l’islam.

Dans cet article :

  • L’usage plus que discutable de la parole chez Mahomet
  • Alors que l’Occident valorise la transparence, la doctrine de la taqiya justifie la tromperie
    • La taqiya selon des penseurs musulmans
    • La taqiya selon des spécialistes non-musulmans de l’islam
  • Un Occidental averti en vaut deux …
    • Taqiya
    • Tawriya
    • Kitman
    • Muruna

Les implications de ces tactiques de duperie sont énormes pour les sociétés occidentales.

Les musulmans qui pratiquent les diverses formes de tromperie (taqiya, tawriya, kitman ou muruna) sont difficiles à reconnaître, car ils ne montrent aucun signe indiquant qu’ils nous trompent. De fait, ils croient appliquer ce qu’Allah leur demande afin de contribuer à l’avancement de l’islam (et sa charia) en Occident.

Plus que jamais, la vigilance est de mise pour les Occidentaux…

Il en va de la survie de la civilisation occidentale et de ses valeurs fondamentales.

Lire la suite »

Nous musulmans, devons changer

Le témoignage de Tawfik Hamid

Tawfik HamidLe Dr Tawfik Hamid (www.tawfikhamid.com) est un penseur musulman réformiste, ancien islamiste originaire d’Égypte. Il était membre de l’organisation terroriste islamique Jemaah Islamiyah avec le Dr Al-Zawaherri (qui pour sa part devint le no. 2 d’Al-Qaeda).

Dans ce texte, il juge nécessaire que les musulmans entreprennent un travail d’autocritique, qu’ils prennent acte de la somme incommensurable d’injustices commises au nom de leur religion. Que les musulmans prennent également conscience de la nécessité de réformer l’islam, tel qu’il se comprend et se vit aujourd’hui afin de pouvoir vivre en paix avec les autres.

Cependant, reconnaissons que réformer l’islam en profondeur est une tâche colossale, peut-être même impossible. Les analyses statistiques (se référer à https://www.politicalislam.com/trilogy-project/statistical-islam) du coran, de la biographie de Mahomet (sira) et des hadiths (paroles et gestes attribués à Mahomet) démontrent qu’il y a un très grand nombre de textes qui posent problème.

De plus, à ce jour, toute tentative de réforme de l’islam (au sens moderne du terme) s’est soldée par un échec. La raison? Pour rendre l’islam compatible avec les valeurs de la modernité, il faudrait ni plus ni moins chambouler ses fondements : coran, sira, hadiths et remettre en question la tradition musulmane interprétative.

Il est effet très difficile (voire impossible) de défendre telle ou telle valeur moderne, comme la liberté de religion par exemple, quand les textes “sacrés” de l’islam de même que les penseurs qui font autorité dans la tradition musulmane vont massivement dans le sens inverse.

C’est sans doute pour cette raison que nombre de musulmans en quête d’humanisme et de modernité optent finalement pour une autre philosophie ou une autre religion, dans le but de trouver un sens à leurs aspirations légitimes.

Lire la suite »

Islamisme et islam

Est-ce que l’islamisme est une déviation de l’islam ?

Comme l’affirmait Samir Khalil Samir, « les Occidentaux s’intéressent à l’autre en fonction d’eux-mêmes et ne cherchent pas à comprendre l’islam tel qu’il est. »

Islamisme = IslamDans cet article écrit à Tanail (Liban), le 10 avril 1996, le père Henri Boulad nous partage le fruit de sa recherche sur la nature de l’islam. Il conteste vigoureusement le mythe d’une différence essentielle entre l’islamisme et l’islam.

Un article toujours d’actualité, d’autant plus que des auteurs comme Hamid Zanaz dans son petit livre intitulé « L’islamisme vrai visage de l’islam », défendent le même point de vue, doctrine et faits à l’appui.

Pour tout dire, et ce depuis les origines de l’islam, religion et société ont toujours été inséparables. Et quatorze siècles plus tard… c’est toujours aussi vrai : toutes les sociétés musulmanes ont été des sociétés intégratives, totales, totalisantes, pour ne pas dire totalitaires… et ce… jusqu’à aujourd’hui.

Lire la suite »