Mahomet

Père Henri Boulad : « J’accuse l’islam »

Égypte – Au lendemain des attentats sanglants contre les chrétiens coptes célébrant le Dimanche des Rameaux, le 9 avril 2017

Égypte : Au lendemain des attentats sanglants contre les chrétiens coptes célébrant le Dimanche des Rameaux, le 9 avril 2017J’accuse l’Islam d’être la cause de cette barbarie et de tous les actes de violence commis au nom de la foi musulmane.

Je n’accuse pas les musulmans qui sont majoritairement pacifiques, bienveillants et amicaux, mais l’islam comme idéologie politique. J’ai parmi les musulmans – qui sont nos frères en humanité – beaucoup de remarquables amis fidèles et irréprochables, souhaitant eux-mêmes un islam humaniste et pacifié. De très nombreux musulmans – et ex musulmans – ne sont pas responsables de cette barbarie au nom de Dieu. Ce ne sont donc pas eux que j’accuse ici… mais l’islam comme tel.

Ce ne sont pas non plus les terroristes, ni le terrorisme que j’accuse. Ni uniquement les Frères Musulmans ou la nébuleuse de groupuscules qui gravite autour de cette confrérie jihadiste et violente. Pas plus que je n’accuse l’islamisme, ou l’islam politique et radical.

J’accuse tout simplement l’islam qui, par nature, est à la fois politique et radical.

Comme je l’avais déjà écrit il y a plus de vingt-cinq ans, l’islamisme c’est l’islam à découvert, dans toute sa logique et sa rigueur. Il est présent dans l’Islam comme le poussin dans l’œuf, comme le fruit dans la fleur, comme l’arbre dans la graine. Il est porteur d’un projet de société visant à établir un califat mondial fondé sur la charia, seule loi légitime, parce que divine. Il s’agit là d’un projet global et globalisant, total, totalisant, totalitaire.

L’Islam se veut à la fois religion, état et société, dîn wa dawla. C’est ainsi qu’il a été depuis ses plus lointaines origines.

Avec le passage de la Mecque à Médine (l’Hégire) l’Islam passe du statut de religion à celui d’État théocratique. C’est aussi le moment où Mahomet cesse d’être simple chef religieux pour devenir chef de guerre, chef d’État et leader politique. Religion et politique seront désormais indissolublement liés : «L’Islam est politique ou n’est rien » (Imam Rouhollah Khomeiny).

J’accuse de mensonge délibéré ceux qui prétendent que les atrocités commises par des musulmans « n’ont rien à voir avec l’islam ». Or, c’est bien au nom du Coran et de ses injonctions claires que ces crimes sont perpétrés. Le seul fait que l’appel à la prière et l’incitation au meurtre des infidèles soient précédés du même cri, Allah-ou akbar (Dieu est le plus grand) est hautement significatif.

(…)

Lire la suite »

Un ouvrage pour comprendre ce qui se passe…

Quel dialogue possible avec l’islam du Coran ?

Quel dialogue possible avec l'islam du Coran ?Voici un article de relance à propos de l’excellent ouvrage intitulé « Quel dialogue possible avec l’islam du Coran? – Point de vue d’un catholique », 2e édition.

Ce texte est une reprise d’un article paru dans le site « Le Salon Beige ».

Un premier article, que nous vous conseillons grandement, avait été publié sur « Points de Repères » à l’occasion de la première édition de l’ouvrage.

Comme le dit le titre du présent texte : « Un ouvrage pour comprendre ce qui se passe… ». De fait, la terreur islamiste qui se répand sur la face de la planète, en Orient comment en Occident, demande à être expliquée.

Or, pour qui prend le temps de scruter les fondements doctrinaux de l’islam, et ce, sans compter ce qu’en disent nombre de commentateurs qui font autorité dans le monde musulman, il devient évident qu’on ne peut plus exonérer l’islam des horreurs commises en son nom.

C’est aujourd’hui « l’heure de vérité », et ce, pour le bien de tous.

Lire la suite »

Le témoignage de Mahomet est-il crédible?

Par Saint Thomas d’Aquin

Saint Thomas d'Aquin« C’est le cas évidemment de Mahomet qui a séduit les peuples par des promesses de voluptés charnelles au désir desquelles pousse la concupiscence de la chair.

Lâchant la bride à la volupté, il a donné des commandements conformes à ses promesses, auxquels les hommes charnels peuvent obéir facilement.

En fait de vérités, il n’en a avancé que de faciles à saisir par n’importe quel esprit médiocrement ouvert.

Par contre, il a entremêlé les vérités de son enseignement de beaucoup de fables et de doctrines des plus fausses. (…) »

Lire la suite »

Mohammed – Is his testimony credible?

By St. Thomas Aquinas

St. Thomas Aquinas“He (Mohammed) seduced the people by promises of carnal pleasure to which the concupiscence of the flesh urges us.

His teaching also contained precepts that were in conformity with his promises, and he gave free rein to carnal pleasure.

In all this, as is not unexpected; he was obeyed by carnal men. As for proofs of the truth of his doctrine, he brought forward only such as could be grasped by the natural ability of anyone with a very modest wisdom.

Indeed, the truths that he taught he mingled with many fables and with doctrines of the greatest falsity.” (…)

Lire la suite »

Quel dialogue possible avec l’islam du Coran ?

Le courage de regarder la vérité en face

CoranDans cet article, François Sweydan livre ses observations et réflexions à propos de l’ouvrage de Pascal Raines intitulé « Quel dialogue possible avec l’islam du Coran? ».

C’est l’expérience de travail de l’auteur en milieu hospitalier qui l’a conduit à vouloir faire la lumière sur la nature réelle de l’islam et du coran.

Un ouvrage très fouillé qui a reçu l’assentiment d’universitaires islamologues et spécialistes de l’islam.

Dans cet article, il est notamment question …

  • … du texte coranique, avec ses multiples incohérences et contradictions.
  • … du visage de Dieu qui se dégage du coran, qui est radicalement différent de celui du judaïsme et du christianisme.
  • … de la théologie du djihad qui repose sur un coran conquérant et guerrier, tout particulièrement dans les sourates attribuées à la période médinoise.
  • … de la stratégie du mensonge (taqiya) autorisé voire recommandé, tant chez les sunnites que les chiites, afin de duper les non-musulmans.
  • … de la possibilité (ou non) de réforme du coran (et par le fait même de l’islam).
  • … du mythe du soufisme et du faux espoir qu’il entretient relativement à une possible réforme de l’islam.

Il est plus important que jamais de savoir regarder la vérité en face, non-musulmans comme musulmans, afin de reconnaître qu’il y a réellement un problème dans les fondements mêmes de l’islam.

La paix étant à ce prix : il faut savoir se libérer de textes nocifs qu’on a faussement sacralisés.

Lire la suite »

La nature totalitaire de l’islam

La charia entend contrôler tous les aspects de la vie humaine

L’islam est certes une religion… cependant, ce n’est pas seulement que cela…

Tel qu’il se pense à grande échelle, et ce, depuis plus de 1000 ans, l’islam est…

  • … une manière de vivre englobante
  • … une culture et une civilisation à part entière
  • … un système politico-religieux (charia) suprémaciste

TotalitarismeLa charia (loi islamique) touche autant les pratiques cultuelles que la vie privée, familiale, sociale, économique ou politique. Il n’y a pas d’aspects de la vie personnelle ou publique qui ne soit inclus dans la charia.

L’islam est donc essentiellement un système normatif qui crée une identité spécifique et une entité politique (oumma).

Comme l’affirment S. Solomon et E. Alamqadisi (deux ex-musulmans et spécialistes de la charia) « L’islam est un système englobant (whole encompassing system) : un système socio-politique justifié par une terminologie religieuse, réglementant tous les aspects de la vie de ses adhérents, leurs relations, de même que les relations avec ceux qui ne partagent pas leur foi. »

De plus, selon la perspective musulmane, ce ne sont pas seulement les musulmans qui doivent se soumettre à la charia, mais bien l’humanité tout entière, d’une manière ou d’une autre.

Lire la suite »

Djihadisme et doctrine musulmane

Chercher à comprendre ce qui se passe

Personnes en deuil à OrlandoOmar Mateen, le musulman djihadiste qui a tué des homosexuels dans un bar d’Orlando, a notamment trouvé toutes justifications à son agression dans la doctrine musulmane la plus orthodoxe.

Cette doctrine est enseignée à grande échelle dans le monde musulman et maintenant en Occident, dans des mosquées ou centres islamiques.

Quelques mots à propos de cette doctrine au sujet de l’homosexualité :

  • Le coran condamne l’homosexualité (mais ne préconise aucune peine précise).
  • Cependant, plusieurs hadiths (paroles ou actions attribuées à Mahomet) décrètent la mise à mort des homosexuels. Or ces hadiths constituent le fond de la charia (loi islamique).

Le djihadiste qui interroge la charia y trouvera toutes les “raisons” pour tuer les kouffar (non-musulmans), les apostats (ceux qui quittent l’islam), les homosexuels, les femmes adultères, etc.

Pourquoi sommes-nous en train de reculer face à l’islam conquérant en Occident ?

Nous reculons parce que nous tentons de trouver des excuses, de « bonnes raisons » (politiquement correctes) à l’agressivité musulmane au lieu de chercher les « vraies raisons » qui poussent les djihadistes à commettre les pires atrocités.

On invoquera la pauvreté, le problème des armes à feu, les troubles mentaux des agresseurs…. mais rarement les croyances des djihadistes.

Lire la suite »

La taqiya ou l’art de la duperie

« Un Occidental averti en vaut deux … »

Idéalement, le monde humain devrait être un monde de parole et de confiance, un monde où l’on puisse s’appuyer sur une parole donnée.

Malheureusement, l’histoire nous apprend que tout être humain ou toute idéologie n’est pas à la hauteur de cet idéal.

À titre d’exemple, Adolf Hitler parlait de paix alors qu’il se préparait à la guerre.

MensongeL’humanité a payé un fort prix pour avoir refusé de prendre au sérieux le « Mein Kampf » d’Adolf Hitler, ainsi que les nombreux gestes (avant même la Deuxième Guerre mondiale) qu’Hitler posa, qui indiquaient que l’idéologie nazie était beaucoup plus que des mots sans réelle portée.

Or étonnamment, les hadiths (paroles et actions attribuées à Mahomet) rapportent que le prophète désigné de l’islam savait également faire preuve de tromperie pour arriver à ses fins.

De ce « modèle » proposé par le coran est née la doctrine de la taqiya, où la tromperie est justifiée dans le but de faire avancer l’islam.

Dans cet article :

  • L’usage plus que discutable de la parole chez Mahomet
  • Alors que l’Occident valorise la transparence, la doctrine de la taqiya justifie la tromperie
    • La taqiya selon des penseurs musulmans
    • La taqiya selon des spécialistes non-musulmans de l’islam
  • Un Occidental averti en vaut deux …
    • Taqiya
    • Tawriya
    • Kitman
    • Muruna

Les implications de ces tactiques de duperie sont énormes pour les sociétés occidentales.

Les musulmans qui pratiquent les diverses formes de tromperie (taqiya, tawriya, kitman ou muruna) sont difficiles à reconnaître, car ils ne montrent aucun signe indiquant qu’ils nous trompent. De fait, ils croient appliquer ce qu’Allah leur demande afin de contribuer à l’avancement de l’islam (et sa charia) en Occident.

Plus que jamais, la vigilance est de mise pour les Occidentaux…

Il en va de la survie de la civilisation occidentale et de ses valeurs fondamentales.

Lire la suite »

Islamisme et islam

Est-ce que l’islamisme est une déviation de l’islam ?

Comme l’affirmait Samir Khalil Samir, « les Occidentaux s’intéressent à l’autre en fonction d’eux-mêmes et ne cherchent pas à comprendre l’islam tel qu’il est. »

Islamisme = IslamDans cet article écrit à Tanail (Liban), le 10 avril 1996, le père Henri Boulad nous partage le fruit de sa recherche sur la nature de l’islam. Il conteste vigoureusement le mythe d’une différence essentielle entre l’islamisme et l’islam.

Un article toujours d’actualité, d’autant plus que des auteurs comme Hamid Zanaz dans son petit livre intitulé « L’islamisme vrai visage de l’islam », défendent le même point de vue, doctrine et faits à l’appui.

Pour tout dire, et ce depuis les origines de l’islam, religion et société ont toujours été inséparables. Et quatorze siècles plus tard… c’est toujours aussi vrai : toutes les sociétés musulmanes ont été des sociétés intégratives, totales, totalisantes, pour ne pas dire totalitaires… et ce… jusqu’à aujourd’hui.

Lire la suite »