Nous musulmans, devons changer

Le témoignage de Tawfik Hamid

17 avril 2010  /  20 décembre 2016 (mise à jour)

Le Dr Tawfik Hamid (www.tawfikhamid.com) est un penseur musulman réformiste, ancien islamiste originaire d’Égypte. Il était membre de l’organisation terroriste islamique Jemaah Islamiyah avec le Dr Al-Zawaherri (qui pour sa part devint le no. 2 d’Al-Qaeda).

Dans ce texte, il juge nécessaire que les musulmans entreprennent un travail d’autocritique, qu’ils prennent acte de la somme incommensurable d’injustices commises au nom de leur religion. Que les musulmans prennent également conscience de la nécessité de réformer l’islam, tel qu’il se comprend et se vit aujourd’hui afin de pouvoir vivre en paix avec les autres.

Cependant, reconnaissons que réformer l’islam en profondeur est une tâche colossale, peut-être même impossible. Les analyses statistiques (se référer à https://www.politicalislam.com/trilogy-project/statistical-islam) du coran, de la biographie de Mahomet (sira) et des hadiths (paroles et gestes attribués à Mahomet) démontrent qu’il y a un très grand nombre de textes qui posent problème.

De plus, à ce jour, toute tentative de réforme de l’islam (au sens moderne du terme) s’est soldée par un échec. La raison? Pour rendre l’islam compatible avec les valeurs de la modernité, il faudrait ni plus ni moins chambouler ses fondements : coran, sira, hadiths et remettre en question la tradition musulmane interprétative.

Il est effet très difficile (voire impossible) de défendre telle ou telle valeur moderne, comme la liberté de religion par exemple, quand les textes “sacrés” de l’islam de même que les penseurs qui font autorité dans la tradition musulmane vont massivement dans le sens inverse.

C’est sans doute pour cette raison que nombre de musulmans en quête d’humanisme et de modernité optent finalement pour une autre philosophie ou une autre religion, dans le but de trouver un sens à leurs aspirations légitimes.

Texte original de langue anglaise par Tawfik Hamid. Traduction par « Points de Repères ».

Du fond du cœur d’un musulman – Tawfik Hamid.

Je suis né musulman et j’ai vécu toute ma vie comme un disciple de l’islam.

Tawfik HamidÀ cause des attaques terroristes et barbares perpétrées par mes coreligionnaires un peu partout sur la terre, à cause des trop nombreux actes de violence commis par des islamistes dans divers coins du monde, je sens qu’il est de mon devoir, en tant que musulman et en tant qu’être humain, de parler ouvertement et de dire la vérité, afin de protéger le monde ainsi que les musulmans, d’une catastrophe à venir et d’une guerre des civilisations.

Je dois admettre que l’enseignement dispensé actuellement aux musulmans encourage la violence et la haine envers les non-musulmans.

C’est nous, musulmans, qui devons changer. Jusqu’à maintenant, nous avons accepté la polygamie, la violence d’un mari à l’égard de sa femme et l’assassinat de ceux qui quittent l’islam pour une autre religion.

Nous n’avons jamais dénoncé de manière claire et vigoureuse l’esclavage ni la guerre pour répandre notre religion, la soumission des non-musulmans à l’islam et l’imposition d’une taxe humiliante (jizya). Nous demandons aux non-musulmans de respecter notre religion alors que nous les maudissons ouvertement (en arabe) dans nos prières du vendredi dans les mosquées.

Quel message transmettons-nous à nos enfants quand nous désignons les Juifs comme des « descendants des porcs et des singes » ? Est-ce un message d’amour et de paix ou un message de haine ?

Je suis allé dans des églises et synagogues où l’on prie pour les musulmans, alors que nous les maudissons constamment et que nous enseignons aux nouvelles générations à les qualifier d’« infidèles » (kafirs) et à les haïr.

Nous nous portons immédiatement à la défense du prophète Mahomet quand quelqu’un l’accuse d’avoir été pédophile, alors qu’au même moment, nous sommes fiers de lire dans nos livres que Mahomet épousa une fillette de sept ans (Aïcha) alors qu’il avait plus de 50 ans.

Je suis triste de dire que plusieurs d’entre nous, si ce n’est la majorité, se sont réjouis des attaques du 11 septembre ainsi que d’autres attaques terroristes.

Les musulmans dénoncent ces attaques afin de bien paraître aux yeux des médias; mais nous approuvons les terroristes islamistes et sympathisons avec leur cause. Jusqu’à présent, aucune de nos autorités religieuses en vue n’a émis de fatwa condamnant Bin Laden pour apostasie; alors qu’un écrivain, comme Rushdie, a été déclaré apostat et passible de mort, selon la loi islamique (charia), simplement pour avoir écrit un livre qui critique l’islam.

Les musulmans se mobilisent pour obtenir plus de droits de pratiquer leur religion comme ils l’entendent, comme ils l’ont fait en France pour empêcher l’interdiction du hidjab. Mais ils ne montrent pas autant de passion ni ne manifestent en grand nombre pour dénoncer les terroristes et meurtriers islamistes.

C’est notre silence total à l’endroit des terroristes qui leur donne l’énergie pour continuer de commettre leurs actes ignobles. Nous, musulmans, devons cesser d’attribuer la cause de nos problèmes aux autres ou au conflit israélo-palestinien. Soyons honnêtes et reconnaissons qu’Israël est le seul pays du Moyen-Orient qui rayonne par sa démocratie, sa civilisation et son respect des droits de la personne.

Nous chassons les Juifs, sans compensation ou pitié afin d’éliminer de nos pays toute présence juive, alors qu’Israël accepte sur son sol plus d’un million d’Arabes qui jouissent des mêmes droits que les autres.

En Israël, les femmes ne peuvent être battues légalement par les hommes, et toute personne peut changer de religion sans risquer d’être tuée comme le veut la loi islamique pour apostasie, alors que personne dans le monde musulman ne jouit des mêmes droits. J’admets que les Palestiniens souffrent, mais ils souffrent parce que leurs dirigeants sont corrompus et non à cause d’Israël.

Il est rare de voir des Arabes vivant en Israël, quitter ce pays pour aller s’établir dans le monde arabe. En revanche, des milliers de Palestiniens sont heureux d’aller travailler en Israël, leur « ennemi ». Si Israël traitait les Arabes aussi durement que certains le prétendent, nous aurions sûrement observé la situation inverse.

Nous, musulmans, devons admettre que nous avons des problèmes particuliers et qu’il faut y faire face. C’est seulement à ce prix que nous pourrons les régler et commencer une nouvelle ère afin de vivre en paix avec l’humanité tout entière.

Nos dirigeants religieux doivent se prononcer clairement contre la polygamie, la pédophilie, l’esclavage, la mise à mort de ceux qui quittent l’islam pour d’autres religions, la violence à l’endroit des femmes et le recours à la guerre contre des non-musulmans pour répandre l’islam.

Alors, et seulement alors, aurons-nous le droit de demander que les autres respectent notre religion. Le temps est venu de mettre un terme à notre hypocrisie et de dire ouvertement : « Nous musulmans, devons changer ».

Texte original

From the heart of a Muslim – Tawfik Hamid.

I was born a Muslim and lived all my life as a follower of Islam.

After the barbaric terrorist attacks done by the hands of my fellow Muslims everywhere on this globe, and after the too many violent acts by Islamists in many parts of the world, I feel responsible as a Muslim and as a human being, to speak out and tell the truth to protect the world and Muslims as well from a coming catastrophe and war of civilizations.

I have to admit that our current Islamic teaching creates violence and hatred toward Non-Muslims.

We Muslims are the ones who need to change. Until now we have accepted polygamy, the beating of women by men, and killing those who convert from Islam to other religions.

We have never had a clear and strong stand against the concept of slavery or wars, to spread our religion and to subjugate others to Islam and force them to pay a humiliating tax called Jizya. We ask others to respect our religion while all the time we curse non-Muslims loudly (in Arabic) in our Friday prayers in the Mosques.

What message do we convey to our children when we call the Jews “Descendants of the pigs and monkeys”. Is this a message of love and peace, or a message of hate?

I have been into churches and synagogues where they were praying for Muslims. While all the time we curse them, and teach our generations to call them infidels, and to hate them.

We immediately jump in a ‘knee jerk reflex’ to defend Prophet Mohammed when someone accuses him of being a pedophile while, at the same time, we are proud with the story in our Islamic books, that he married a young girl seven years old (Aisha) when he was above 50 years old.

I am sad to say that many, if not most of us, rejoiced in happiness after September 11th and after many other terror attacks.

Muslims denounce these attacks to look good in front of the media, but we condone the Islamic terrorists and sympathise with their cause. Till now our ‘reputable’ top religious authorities have never issued a Fatwa or religious statement to proclaim Bin Laden as an apostate, while an author, like Rushdie, was declared an apostate who should be killed according to Islamic Sharia law just for writing a book criticizing Islam.

Muslims demonstrated to get more religious rights as we did in France to stop the ban on the Hejab (Head Scarf), while we did not demonstrate with such passion and in such numbers against the terrorist murders.

It is our absolute silence against the terrorists that gives the energy to these terrorists to continue doing their evil acts. We Muslims need to stop blaming our problems on others or on the Israeli/Palestinian conflict. As a matter of honesty, Israel is the only light of democracy, civilization, and human rights in the whole Middle East .

We kicked out the Jews with no compensation or mercy from most of the Arab countries to make them “Jews-Free countries” while Israel accepted more than a million Arabs to live there, have its nationality, and enjoy their rights as human beings.

In Israel , women can not be beaten legally by men, and any person can change his/her belief system with no fear of being killed by the Islamic law of ‘Apostasy,’ while in our Islamic world people do not enjoy any of these rights. I agree that the ‘Palestinians’ suffer, but they suffer because of their corrupt leaders and not because of Israel.

It is not common to see Arabs who live in Israel leaving to live in the Arab world. On the other hand, we used to see thousands of Palestinians going to work with happiness in Israel, its ‘enemy’. If Israel treats Arabs badly as some people claim, surely we would have seen the opposite happening.

We Muslims need to admit our problems and face them. Only then we can treat them and start a new era to live in harmony with human mankind.

Our religious leaders have to show a clear and very strong stand against polygamy, pedophilia, slavery, killing those who convert from Islam to other religions, beating of women by men, and declaring wars on non-Muslims to spread Islam.

Then, and only then, do we have the right to ask others to respect our religion. The time has come to stop our hypocrisy and say it openly : ‘We Muslims have to Change’.